Skip to content Skip to footer

Alcool et allaitement

Félicitations, vous venez de passer neuf mois sans alcool ! Ou  alors, vous en avez peut-être bu un peu par-ci par-là quand vous étiez enceinte, mais tout va bien. 

Aujourd’hui, j’aimerais aborder l’une des questions les plus fréquemment posées en ligne : alcool et allaitement sont-ils compatibles ? 

Ce que vous ingérez dans votre corps a un impact sur ce qui entre dans le corps de vos bébés, alors quelle est la limite à ne pas dépasser lorsqu’il s’agit de boire de l’alcool ? 

Est-ce que boire un peu fait juste un peu de mal et boire beaucoup fait beaucoup de mal ? Est-ce que vous devez rester sobre jusqu’à ce que les jours d’allaitement soient terminés ?

alcool et allaitement

En tant que maman, vous allez probablement recevoir de nombreux conseils contradictoires sur la question de savoir si la consommation d’alcool peut avoir un effet sur votre bébé. 

Alors que l’on met généralement en garde contre la consommation d’alcool pendant la grossesse, car il est prouvé qu’elle peut avoir des effets indésirables sur le futur bébé, les risques liés à la consommation d’alcool pendant l’allaitement n’ont pas été autant étudiés. 

Un certain nombre d’études ont porté sur les effets de l’alcool sur la lactation et le bébé, mais les résultats à long terme sont encore inconnus.

J’ai examiné ce que la consommation d’alcool pendant l’allaitement signifie réellement pour vous et votre bébé dans l’espoir de répondre à certaines questions courantes et voici ce que j’ai trouvé.

De quelle manière l'alcool affecte-t-il le lait maternel ?

L’alcool apparaît dans le lait maternel à peu près au même niveau que dans le sang. Un taux d’alcoolémie dans le sang reflète donc le taux d’alcool dans le lait. Bien que la quantité qui apparaît dans votre sang soit relativement faible après un seul verre, n’oubliez pas que votre bébé ne peut pas assimiler l’alcool aussi bien que vous – son corps est petit et son foie est immature.

Combien de temps l'alcool reste-t-il dans mon lait maternel ?

Après environ trois heures par verre, votre lait maternel sera complètement débarrassé de cet alcool. Le lait maternel ne “retient” pas l’alcool, alors ne le tirez pas et ne le jetez pas si ce n’est pas nécessaire ! Tirez uniquement le lait qui a pu éventuellement contenir de l’alcool pour votre confort ou pour maintenir votre production. Le fait d’extraire du lait ne fera pas sortir l’alcool de votre corps plus rapidement.

Si vous prévoyez une soirée spéciale ou si vous devez nourrir votre bébé pendant votre période de consommation d’alcool, prévoyez d’avoir du lait maternel tiré et sans alcool à portée de main pour être sûre et être moins stressée !

Quels sont les effets de l'alcool sur mon bébé ?

Des études montrent que les bébés peuvent tansformer l’alcool deux fois moins vite que les adultes, jusqu’à l’âge de trois mois, lorsque leur foie est suffisamment développé.

Si, par son effet relaxant, l’alcool peut faciliter la montée de lait, il a aussi des effets moins positifs. Dans les trente minutes qui suivent, un verre standard pénètre dans le lait maternel et peut en changer l’odeur. S’il est consommé par votre bébé, il peut également provoquer une légère sédation, ce qui peut ne pas sembler si grave si c’est l’heure d’aller se coucher, mais il dormira alors généralement moins longtemps.

Certains des effets négatifs pour le bébé peuvent être :

  • Troubles du sommeil,
  • Davantage de pleurs
  • Augmentation des sursauts
  • Eveil en augmentation
  • Sommeil paradoxal plus long dans la période allant de 3,5 heures à 24 heures après avoir été exposé à l’alcool.
  • Diminution de la prise de lait par le bébé
  • Ralentissement de la prise de poids

Comment boire de l'alcool en toute tranquillité pendant l'allaitement ?

Alcool et allaitement : la règle générale pour rester serein

Prévoyez une période d’environ 2 à 3 heures après avoir fini de boire avant de commencer à allaiter votre bébé

Si possible, planifiez votre consommation de manière à ne pas avoir à allaiter pendant ce laps de temps. Par exemple, buvez pendant ou juste après l’allaitement, avant que votre bébé dorme habituellement plus longtemps.

Si vous avez besoin (ou envie) d’allaiter pendant cette période, le moyen le plus simple et le plus sûr est de disposer d’un peu de lait que vous avez tiré avant de consommer de l’alcool et que vous pouvez donner au bébé dans un biberon.

Sachez que les nouveau-nés ne peuvent pas bien métaboliser l’alcool. Alors, si possible, évitez de boire de l’alcool jusqu’à ce que votre bébé ait au moins 8 semaines.

Alcool et allaitement : Toutes les règles à connaître en détail

Allaitez votre bébé immédiatement avant de boire une boisson alcoolisée, si possible, ou tirez et conservez votre lait.

Limitez votre consommation d’alcool à un (de préférence) ou deux verres de vin ou une ou deux bières.

Attendez au moins deux heures après avoir bu un verre avant d’allaiter votre bébé.

Sachez que plus vous buvez, plus il faut de temps pour que l’alcool soit éliminé de votre organisme.

Si votre bébé a besoin d’être allaité avant que les deux heures ou plus se soient écoulées, utilisez votre lait précédemment tiré pour nourrir votre bébé.

Buvez du jus de fruit lorsque vous buvez de l’alcool
Mangez lorsque vous buvez de l’alcool. Cela ralentira la vitesse à laquelle l’alcool passe dans votre système sanguin.

N’utilisez la méthode “Pump and dump” que si cela est nécessaire pour votre confort. Tant qu’il y aura de l’alcool dans votre sang, il y aura de l’alcool dans votre lait.

Remarque : il est important de se donner au moins un mois pour établir une bonne routine d’allaitement et de tirage du lait avant de prendre un verre d alcool.

Quelle est la quantité d'alcool pour un allaitement "sans danger"?

Ne pas boire d’alcool sera toujours l’option la plus sûre.

Toutefois, des études confirment que vous ne mettez pas votre bébé en danger si vous utilisez les bonnes stratégies pour protéger votre bébé. Ces stratégies sont les suivantes :

  • retarder la consommation d’alcool jusqu’à la fin de la tétée,
  • manger en buvant,
  • attendre quelques heures après avoir bu et tirer le lait

Si vous préférez jouer la carte de la sécurité, la bonne nouvelle pour nous, les mamans, c’est qu’il existe de nombreuses options délicieuses sans alcool pour tenir le coup – et un bonus supplémentaire, c’est que certains ingrédients de la bière à 0 % peuvent aider à stimuler votre production !

Maintenant que vous savez tout sur alcool et allaitement, détendez-vous et profitez d’un verre !!!

Pour toute question, n’hésitez pas à me contacter.

Leave a comment

célia ponzo

 I support couples to fully enjoy parenthood from pregnancy🤰to first year with baby 👶🏻🤱 empowering them with scientific knowledge, emotional guidance and deep relaxation techniques.

follow me

Célia Ponzo © 2023. All Rights Reserved
Designed by Agence 47.7